On parle aussi de Démasquées dans la presse...

logo_progrès_lyon.jpg

...C’est tout l’art des auteurs, que de transformer la gentille comédie sociale du départ en un véritable règlement de comptes, [..]. Pour le plus grand bonheur des spectateurs qui apprécient les dialogues à fleuret non moucheté et les répliques aussi cinglantes que féroces...                                                                                                                                                                       Le Progrès du 24 janvier 2019 - P.ascal Blondeau

LOGO carnet lyonnais.jpg
LOGO carnet lyonnais.jpg

...C’est une soirée « meufs » qui dégénère ! Les travers des unes et des autres sont pointés du doigt et les non-dits se révèlent. Les personnages sont très bien travaillés, bluffant !! ...        

                                                                                                                                                        Carnet lyonnais, 12 janvier 2019 

la voix de l'ain.jpg

...Un retour aux sources, teinté d'une fierté à l'idée de jouer devant leurs proches et amis. Samedi soir, la pièce de théâtre "Démasquées" sera jouée pour la première fois dans le Bugey [...] L'histoire mêle des côtés décalé, déjanté, bon vivant, une pointe d'absurde et de nombreux quiproquos...

                                                                                                      La Voix de l'Ain 10 janvier 2019 - Cyprien Dumas 

logo_progrès_lyon.jpg

...Ce vaudeville moderne a déjà séduit les spectateurs. « Drôle, vivant et plein d’énergie ! Les actrices incarnent toutes les quatre parfaitement leur personnage et très bonne cohésion entre elles. » « Une pièce drôle, au rythme endiablé, qui vous surprendra jusqu’à la dernière minute ! », les commentaires élogieux fusent.

Les premières lignes de ce spectacle ont été écrites pendant l’été 2015. L’idée est née de l’imagination de Sandrine Corbioli...

                                                                                                      Le Progrès de l'Ain 10 janvier 2019 - Audrey Vermorel